Assassin’s Creed Odyssey Cosplay – Making of - Partie 1


Comme Assassin’s Creed Odyssey a entièrement été produit par les studios d’Ubisoft à Québec, j’ai décidé que ce costume méritait son article de fabrication en français. :)

Ceux et celles d’entre vous qui me suivent sur mes réseaux sociaux savent que j’ai dernièrement commencé à travailler sur un tout nouveau costume, celui de Kassandra d’Assassin’s Creed Odyssey, alors que je n’avais pas encore terminé mes Vault suits de Fallout 4. Pourquoi ai-je décidé de mettre mes Vault suits de côté pour commencer un autre costume? Voici l’histoire.

Les gens de Québec connaissent sûrement le LvlOp, ce resto bar eSports où on peut manger, boire et jouer à son jeu vidéo préféré ou suivre la partie d’autres joueurs sur les écrans (mon activité préférée en tant que joueuse passionnée, mais sans talent, regarder d’autres gamers jouer!) Un rare soir de temps libre imposé, je me suis rendue au LvlOp et j’ai eu le plaisir et l’honneur d’être reconnue par les propriétaires qui m’ont invitée à signer mon nom sur leur « Mur des célébrités » à côté de celui de joueurs professionnels et d’autres personnalités de l’industrie. Et j’ai fièrement signé mon nom sur le mur. :)

Il y a un peu plus d’un mois, un des propriétaires du LvlOp m’a contactée. « Ubisoft Québec organise un évnément chez nous pour le lancement du prochain Assassin’s Creed qui sortira le 5 octobre. On aimerait avoir des cosplayers sur place et on a pensé à toi.  As-tu un cosplay d’Assassin’s Creed? » Moi : « Euh, non.  Mais laisse-moi quelques jours et je vais voir ce que je peux faire. »  Ah, oui! Je vais voir ce que je peux faire…

Je connaissais la franchise Assassin’s Creed, bien sûr.  Je savais que chaque jeu se déroulait à une époque précise et toujours différente, mais je n’avais jamais joué à aucun des jeux. À quelle époque se déroulait celui-ci? Assassin’s Creed Odyssey. Ça aura rapport avec la Grèce Antique, je suppose… Évidemment.  J’ai trouvé le Cosplay Guide officiel sur le site d’Ubisoft, j’ai regardé toutes les analyses et tous les extraits du jeu que j’ai pu trouver en ligne. Si je devais fabriquer un costume d’Assassin’s Creed, je choisirais le plus récent, il va sans dire. Mais il s’agissait d’un costume compliqué, avec un superbe casque et beaucoup d’accessoires.  Le 5 octobre était dans 2 mois.  Serais-je vraiment capable de fabriquer un tel costume à temps?  J’ai contacté Texelion, le modélisateur 3D que j’avais engagé pour le costume de chibi Severina. C’est lui qui avait modélisé le bâton en dragon et l’armure soutien-gorge de Severina.  Il était disponible.  Puis j’ai contacté mon ami grognon, que j’ai toujours amicalement appelé « my grumpy friend » dans mes blogs en anglais. C’est avec lui que j’avais construit le robot et l’araignée de fibre de verre. « Serais-tu disponible pour travailler dans les prochaines semaines? J’aurai beaucoup de pièces imprimées 3D à sabler… » Il était toujours aussi grognon, mais disponible. Bien. J’avais 2 mois. Un délai beaucoup plus court qu’il n’y parait.

L’époque de la Grèce Antique est fascinante. Je pourrais passer ma vie entière à étudier seulement la mythologie grecque et j’aurais encore des choses à apprendre.  Quand j’étais jeune, j’étais la « nerd » de service, la petite fille studieuse à lunettes, comme dans les films.  Je lisais le dictionnaire et j’adorais lire à propos des mythologies grecque et romaine.  Je prenais en note le nom des Dieux et des Déesses, essayant de retenir par cœur qui était le parent ou l’enfant de qui et quelle était leur histoire.  La différence avec aujourd’hui, c’est qu’à l’époque, les geeks et les nerds n’étaient pas populaires et je n’ai jamais vraiment pu partager cet intérêt avec personne. Fabriquer un costume d’Assassin’s Creed Odyssey serait l’occasion parfaite de me replonger dans ce monde et de l’étudier avec mon regard d’adulte et avec mes compétences et connaissances de costumière. Fabriquer un costume de fantaisie ou de science-fiction qui a été inspiré par la mode d’une certaine époque ou par des éléments précis d’un vêtement est une chose.  Je le mentionne dans la partie 1 de mon blog de fabrication du Vault suit de Fallout 4.  Le jeu entier, son environnement, l’architecture, les costumes des personnages et le Vault suit lui-même est un mélange de la mode rockabilly/pin up des années 50 (surtout pour tout ce qui concerne l’imagerie de Nuka Cola) et du look rétro des années 60, avec une touche de designs futuristiques dans un monde post-apocalyptique.  Mais le costume d’Assassin’s Creed Odyssey est différent.  Certaines parties du costume sont littéralement des reproductions de vrais vêtements et de vraies pièces d’armures ayant existé à l’époque et ayant été fabriqués avec les ressources et techniques disponibles il y a 2500 ans.  Bien sûr, cela demeure un costume de jeu vidéo devant plaire au public d’aujourd’hui, avec tous les besoins marketing que cela implique et certaines parties du costume sont des adaptations « modernisées » et non des reproductions historiques.  J’ai vu une version du costume où la cape/châle rouge a un capuchon, ce qui est évidemment une référence à ce détail typique des costumes de la franchise d’Assassin’s Creed et non une reproduction d’un costume de la Grèce Antique. Ceci étant dit, il n’en demeure pas moins qu’Assassin’s Creed Odyssey a été développé avec l’intention réelle de reproduire Athènes comme elle a existé à l’époque de la Grèce Antique, de façon aussi réaliste que possible.  La fabrication de ce costume requerrait des recherches avancées à propos de l’histoire du costume de la Grèce Antique.  Mon genre de défi technique, n’est-ce pas? ;)

J’ai appelé le propriétaire du LvlOp qui m’avait contactée. « J’ai décidé de le faire. Je vais fabriquer le costume de Kassandra.  Tu pourras confirmer aux gens d’Ubisoft Québec que je serai présente le 5 octobre habillée en Kassandra. » Et voilà!  Trop tard pour changer d’idée, maintenant. C’est le temps de se mettre au travail !

La première étape a été de rassembler autant d’images de référence que possible pour faire modéliser tous  les accessoires et pièces d’armure.  J’ai fourni à mon modélisateur, Texelion, le Cosplay Guide officiel fait par Ubisoft, mais aussi plusieurs explications, des montages d’images de vraies pièces de costumes de la Grèce Antique, des images d’objets provenant de différents musées, des exemples d’inspiration pour chaque détail, comme les serpents et l’aigle sur le bras droit de Kassandra.

Cet aigle sur le bras droit de Kassandra, pourrait-il s’agir de l’aigle du Caucase, « le chien ailé de Zeus ?»  Et ces serpents?  Seraient-ils inspirés du bâton d’Asclépios (le dieu Asclépios avait comme attribut principal un bâton autour duquel s’enroulait un serpent et qui est encore aujourd’hui le symbole de la médecine) ou par le bâton du dieu Hermès, le caducée?  Ceci est vrai pour tous les costumes, mais est d’autant plus important pour un costume inspiré d’une époque précise comme le sont les costumes d’Assassin’s Creed Odyssey.  Il ne s’agit pas que de reproduire ce que l’on voit.  Il s’agit de comprendre ce que l’on voit en replaçant chaque pièce de costume en contexte et dans ce cas-ci, dans son contexte historique.  De cette façon, Texelion serait prêt à commencer la modélisation 3D des différentes pièces du costume.  Et en attendant que la première pièce soit prête à être imprimée, j’ai commencé à analyser les parties en tissu et en cuir du costume.

J’ai fait une toile rapide d’une simple robe courte et d’une ceinture formée de 4 morceaux en forme de pétales sur lesquels j’ai cousu les bandes typiques de la jupe de cuir.  Je ne peux pas aller trop loin dans mes explications du costume de la Grèce Antique parce que je ne suis pas spécialisée dans l’histoire du costume de cette époque, mais je peux penser que la robe légère que Kassandra porte sous son armure a été inspirée du chiton grec.  Le chiton est une pièce de tissu rectangulaire de lin ou de laine qui était drapé autour du corps de différentes façons, porté seul ou sous le himation, qui lui était fait d’étoffes plus épaisses et faisait office de cape ou de châle.  Le chiton était porté par les femmes et les hommes, ce qui ferait du sens puisque Kassandra et Alexios portent tous les deux le même costume dans le jeu.  Le chiton Doric était drapé et ouvert sur un côté du corps alors que le chiton Ionic était une pièce de tissu pliée en deux sur le sens de la longueur et cousue sur le côté pour former un tube.  Si vous regardez attentivement les images du Cosplay Guide, vous remarquerez ou devinerez une petite fente sur le côté de la robe de Kassandra, ce qui pourrait indiquer qu’elle aurait été inspirée du chiton Doric,  à moins que cette ouverture ne soit qu’une trace de l’usure du vêtement.  Je ne sais pas ce que les artistes d’Ubisoft avaient en tête, ni même s’ils sont allés aussi loin dans leur réflexion.  Cependant, le fait que la robe de Kassandra tombe de façon très droite sur ses hanches et ses cuisses, sans réel volume ni effet de drapé, me laisse croire que le chiton n’a probablement été qu’une inspiration pour atteindre l’effet général « Grèce Antique » du look final et que le costume du jeu est en fait beaucoup plus près d’une simple robe courte à l’ourlet effiloché.

Après avoir fait 4 toiles de robe et de ceinture/jupe, j’ai trouvé les proportions parfaites, la bonne forme de « pétales » pour la ceinture, les bonnes largeur et longueur pour les bandes de cuir de la jupe qui s’agençaient bien à la longueur de la robe et la bonne forme pour le panneau de tissu rouge qui orne le devant de la robe.  Il ne s’agit pas que d’une simple ceinture garnie de languettes de cuir.  Chaque bande de cuir est cousue avec un angle précis et rejoint l’ourlet de la robe à un certain endroit.  C’est cela que je voulais reproduire.  Une fois que mes pièces de patron finales ont été prêtes, j’ai taillé 2 prototypes de bandes de cuir avec une lisière rouge de 2 largeurs différentes : ¼ et 3/16 de pouce.  Le prototype #2, avec la bande rouge la plus étroite, paraissait mieux et était plus conforme à l’illustration de référence.

J’ai décidé de commencer à travailler sur cette partie du costume en premier.  Il y a 14 bandes de cuir sur la ceinture/jupe du costume.  Et c’est parti! J’ai taillé 14 bandes de cuir brun et 14 bandes de cuir rouge.

Le cuir brun que j’ai utilisé est une épaisse peau de vache qui a besoin d’être parée avant de procéder à toute autre étape de confection.  Parer le cuir consiste à en réduire l’épaisseur sur une certaine largeur, autour d’une pièce, là où seront les valeurs de couture de la pièce.  C’est ce que vous pouvez voir sur les contours de la bande de cuir brun sur la photo précédente.  Le cuir rouge que j’ai choisi est une peau d’agneau déjà mince qui n’a pas besoin d’être parée.

Sur la prochaine photo, vous pouvez voir ma machine à parer et sur la table à côté, un modèle de couteau à parer que j’utilise pour faire des retouches à la main sur les coins de certaines pièces de cuir auxquels la machine à parer n’a pas accès.

Pour faire les bandes de cuir, je voulais coudre les bandes brunes sur les rouges.   Quand on travaille le cuir, on ne peut pas utiliser des épingles parce qu’elles laissent des trous dans le cuir qui ne partiront pas.  Alors on utilise beaucoup de colle.  Dans un vêtement de cuir, tous les ourlets et toutes les valeurs de couture sont collées.  Maintenant que toutes mes bandes de cuir étaient prêtes, l’étape suivante consistait à plier et coller les contours de chaque bande pour faire une jolie finition.  J’utilise toujours mon patron de papier comme gabarit pour m’assurer que je ne change pas la forme ou la largeur de la bande de cuir en pliant ses contours.  Remarquez la technique pour plier les contours d’une forme pointue.  Je pousse sur le cuir avec mon découseur en prenant bien soin de couvrir le bout de chaque pointe, ce qui forme un excès de cuir qui devra être coupé.  Le bout de la pointe doit bien être couvert de cuir, sinon, lorsqu’on coupera le surplus de cuir, l’envers de la peau paraîtra au bout de la pointe lorsqu’on tournera la pièce de cuir pour en regarder l’endroit.

J’ai répété les mêmes étapes pour les 14 bandes brunes et les 14 bandes rouges.  À la fin, j’ai encore utilisé de la colle à cuir pour appliquer chaque bande brune sur une bande rouge en prenant soin de bien la centrer afin que la bordure rouge autour de la bande brune soit bien égale.  Voici la colle que j’utilise.  Il s’agit d’une colle de montage faite pour les vêtements de cuir puisqu’elle restera souple une fois séchée.  D’autres colles à cuir qui durcissent lorsqu’elles sont sèches sont plutôt utilisées en cordonnerie, par exemple.

Étape suivante: faire une surpiqûre autour des bandes brunes et appliquer les rivets dorés.

Je voulais que chaque bande de cuir paraisse aussi bien en dessous que sur le dessus, alors j’ai collé du cuir rouge en dessous de chaque bande.  C’est aussi la raison pour laquelle j’ai appliqué les rivets d’abord.  De cette façon, le dos des rivets est lui aussi caché par la doublure rouge.  J’aurais pu confectionner d’autres bandes rouges avec des bords pliés et ensuite coller toutes les bandes dos à dos, mais cela aurait pris beaucoup de temps.  J’ai opté pour une technique plus rapide.  J’ai simplement collé les bandes directement sur le cuir rouge, j’ai fait une surpiqûre autour de chaque bande pour tenir le tout ensemble, puis j’ai coupé l’excès de cuir rouge.  L’épaisseur de cuir du dessus a donc un bord plié, ce qui est une finition très propre, et l’épaisseur du dessous a de simple bord coupés, une finition appelée « franc bord. »  Vous pouvez voir le résultat final sur la photo qui suit.

Comme le dos du cuir rouge que j’ai utilisé est beige, les bords coupés du cuir rouge sont aussi beiges.  La dernière étape pour compléter mes bandes de cuir était de teindre la tranche de chaque bande avec une crème rouge faite exprès pour le cuir.  Il s’agit d’un détail, mais cela fait une finition beaucoup plus jolie.

Et voilà!  Toutes les bandes sont terminées et prêtes à être cousues sur la ceinture!  Plus de photos de fabrication à venir dans mon prochain article! :D

Commentaires